06/11/2017
Information
Philippe Chanez

Philippe, quelles sont les raisons d’un partenariat avec la Technopole de Castres-Mazamet ?  

L’innovation régionale ‘’est aspirée’’ par Toulouse et Montpellier mais  elle ne se limite pas aux seules métropoles. A la Banque Populaire Occitane, nous avons identifié depuis longtemps le dynamisme des territoires en termes d’innovation. Dans le Tarn,  l’élan est fort pour faire éclore les projets de grande qualité. Nous avons souhaité nous associer à cet élan et apporter nos outils et notre savoir-faire.


Pourquoi, au sein du réseau Banque Populaire Occitane, une agence bancaire spécifiquement dédiée à l’Innovation ?

La Banque Populaire est la 1e banque des PME * et des créateurs d’entreprise. Nous accompagnons  dans la durée, une entreprise sur deux sur notre territoire. En outre, l’Innovation est dans nos gènes ! Pour mémoire, les Banques Populaires ont été créées par et pour des entrepreneurs qui n’avaient pas accès au crédit… L’agence NEXT INNOV a été ouverte début 2017 pour accompagner et financer l’innovation (entreprises innovantes et entreprises à forte croissance). En effet, nous faisons depuis l’origine partie intégrante de l’écosystème toulousain et régional (ancienne région Midi-Pyrénées) auprès des structures d’accompagnement, des incubateurs publics et privés, des acteurs du financement, car nous pratiquons de manière systématique un co-financement des projets. * Etude Kantar TNS « PME-PMI et les Banques 2017 » .
 


Quels types de projet financez–vous (degré de maturité, filières… ?)

Nous accompagnons tout type de projet quelle que soit la filière (tech, sciences humaines, industrie, biotech…). Nous n’intervenons pas sur la phase d’amorçage, lorsque le  modèle économique est défini, le chiffre d’affaires se dessine, nous pouvons alors participer à l’accélération  avec notre solution de financement Innov & Plus. Elle permet de financer y compris l’immatériel et le besoin en fonds de roulement. Nous  intervenons également en complément des levées de fonds (en haut de bilan), toujours avec Innov & Plus par de la dette bancaire.


Le financement de la R&D (notamment les frais de personnel, la réalisation de d’études scientifiques et la veille) est rarement financé par les banques ce qui complique l’amorçage de nombreux projets, quelle est votre position par rapport à cela ?

Je l’ai dit, nous ne pratiquons pas l’amorçage, ce n’est pas le rôle d’une banque à réseau comme la nôtre qui prête en s’appuyant sur ses fonds propres. Il y a à cet effet des structures dédiées avec lesquelles nous travaillons… Nous prêtons quand la capacité de l’entreprise innovante à nous rembourser se renforce (accélération du projet, retours positifs de la preuve de concept et nécessaires pivots, business model défini et éventuellement  signature des premiers contrats). Le risque reste évidemment bien présent mais il commence à être maîtrisé. Innov & Plus permet alors de financer les salaires, la R&D, les opérations de communication et de marketing. L’élément essentiel de notre analyse pour déclencher le financement reste le porteur de projet et les talents qu’il a su fédérer autour de lui.


A quel moment intervenez-vous dans le processus de financement d’un projet ? Jusqu’à quel montant ?

Notre souhait est que chaque projet porteur de valeur puisse éclore.  Quel que soit le niveau de maturité du projet nous pouvons apporter notre savoir-faire qui va au-delà du financement. Par exemple nous fléchons les porteurs vers les interlocuteurs qui leur sont nécessaires au moment où le projet nous est soumis. Ces interlocuteurs sont nos partenaires au quotidien et permettent à nos côtés de faire avancer les projets (structures et réseaux d’accompagnement, incubateurs, accélérateurs, business developper, clusters, BPI France, IRDI SORID…). Ensuite, peut intervenir le financement avec des montants adaptés au projet (de 25 000 à 7,5 M€) pour couvrir également les besoins issus des ETI et des spin off de grands groupes. Nous mettons également en place au besoin une période de différé de remboursement qui permet un calage précis et fidèle au plan de trésorerie et donc au développement du projet. L’adaptation de nos solutions au marché va nous permettre de boucler la première année de NEXT INNOV avec des chiffres encourageants. Près d’une centaine de projets analysés, plus de 25 projets financés pour un montant global de prêts accordés qui devrait dépasser les 3 M€.


Avez-vous déjà rencontré des entreprises locales ?

Le partenariat est récent mais les premières rencontres ont eu lieu. Plusieurs dossiers sont ouverts pour l’accompagnement de projets de qualité. Notre présence régulière sur site de la Technopole,  tant par  les acteurs locaux que les intervenants NEXT INNOV, va nous permettre d’accélérer les choses

 

Toutes nos actualités